Editeur : omniscience

Prix : 22€

Quatrième de couverture :

En 1969, Serge Gainsbourg prend possession du 5 bis rue de Verneuil dans le 7e arrondissement de Paris. Pendant plusieurs années, le mur de cet hôtel particulier reste indemne de toute inscription. Un jour, un graffiti fut gravé. Ce fut la naissance du mur du 5 bis.

Gainsbourg ne fit rien pour restreindre ces graffitis qui devenaient ses graffitis. Ces marques d’affection le touchaient, et ils étaient source d’inspiration pour continuer dans « l’art mineur ». À sa mort, le mur continua à vivre. Quel artiste peut se prévaloir d’avoir un mur où les fans passent et laissent un petit mot, un dessin ? Avec le temps, des artistes de street art ont posé des portraits, les oeuvres ont pris plus d’espace et la couleur s’est diffusée sur toute la façade...

Cet ouvrage est un témoignage sur le mur du 5 bis de la rue de Verneuil. Un inventaire à la Gainsbourg, un abécédaire incomplet à la Gainsbarre, traduisant tout l’amour qui fut posé sur ce mur au fil des jours, au fil des années...

gainsbourg

gainsbourg 1

gainsbourg 2